À ce jour, vous êtes  902 700 internautes à avoir visité ce site et 9.950 MILLIONS de requins ont été tués, soit 1 requin toutes les 3 secondes ...

Dangers

>> Dangers > Dangers pour l'Homme > L'anatomie externe > La respiration

 

Que l'on soit terreste ou marin, les besoins sont identiques au niveau de la respiration. L'organisme, pour se mouvoir, a besoin d'un grand apport en oxygène.

Pour les requins, cet oxygène passe par une filtration de l'eau.

 

La filtration

_ L'oxygène ______________________________________________________________________________________________________________  
 

 

Pour filtrer l'oxygène de l'eau, les requins possèdent des branchies comme de nombreux autres poissons.

Ces branchies sont des arcs cartilagineux qui séparent la cavité buccale de la chambre branchiale et qui supportent des filaments branchiaux.

 

 

 

Chaque filament a de nombreuses lamelles perpendiculaires richement vascularisées d'où la couleur rouge de l'intérieur dess arcs branchiaux.

 

 

 

Cette structure permet d'accroître la surface d'échange entre l'eau et les tissus (ex. surface des lamelles branchiales de l'aiguillat commun est de 0,37m²/kg) et donc d'absorber plus d'oxygène. Nous n'avons aucune membrane protectrice pour protéger nos fentes branchiales mais, contrairement à celles des autres poissons, les nôtres sont mobiles : nous pouvons les contracter ou les dilater à loisir.

 

 

_ Les fentes branchiales ____________________________________________________________________________________________________
 

 

La plupart des requins possèdent 5 fentes branchiales de chaque côté du corps mais certains possèdent 6 voire 7 arcs branchiaux.

Ces requins forment la famille des Hexanchiformes et sont considérés comme très anciens.

 

 

 

Les branchies les plus longues et les plus développées appartiennent aux espèces qui ont besoin d'une importante capacité respiratoire pour leurs attaques sur les proies. C'est le cas du grand requin blanc. La respiration est plus facile et plus efficace si le requin nage à contre-courant.

 

 

 

Les 3 phases de la respiration

 

_ La phase n°1 ___________________________________________________________________________________________________________
 

 

Tout d'abord, la cavité de la bouche et du pharynx se dilate sous l'action de muscles tendus sur les arcs branchiaux :

 

 

 

L'eau emplit la gueule ; les fentes branchiales sont closes par un clapet de cartilage formé par le rebord de la cloison précédente.

 

 

_ La phase n°2 ___________________________________________________________________________________________________________
 

 

Ensuite, la bouche se ferme :

 

 

L'eau se trouve propulsée vers les poches branchiales qui se dilatent ; les échanges gazeaux se produisent alors.

 

 

_ La phase n°3 ___________________________________________________________________________________________________________
 

 

 

Enfin, les poches branchiales se contractent et expulse l'eau diminué de son oxygène vers l'extérieur.

 

 

_ Le plus _______________________________________________________________________________________________________________
 

 

Pour certains requins, ce mode de respiration n'est pas suffisant, le mouvement des muscles respiratoire étant trop faible pour leur apporter l'oxygène que leur corps réclame. Pour cette raison, ils utilisent le principe du strato-réacteur : ils ouvrent alors la gueule en nageant activement.

L'eau ainsi propulsée dans leur gueule par la locomotion, oxygène leurs branchies.

 

 



Les espèces qui nagent presque continuement adoptent ce principe du stratoréacteur. Les meilleurs chasseurs du groupe, tels les requin-taupes, ceux dont le métabolisme est le plus élevé, recourent à la stratoréaction de façon presque exclusive.

 

 

 

Les 3 modes de respiration

 

_ La respiration branchiale __________________________________________________________________________________________________
 

 

Cette respiration convient aux espèces benthiques et sédentaires.

 

 

Les requins qui restent posés sur le fond peuvent aspirer l'eau et la faire ressortir par leurs branchies sans avoir pour autant besoin de nager ou d'être face au courant. Pour cela, ils dilatent leur pharynx et ouvrent leur bouche. Lors de la première phase de la respiration, les lamelles branchiales adhèrent au corps (du fait de l'ouverture de la bouche) et sont à peu près fermées. Lors de la phase suivante, la bouche se ferme et le pharynx se contracte, l'eau comprimée traverse alors rapidement branchies et fentes branchiales.

 

 

_ La respiration continue ____________________________________________________________________________________________________
 

 

Cette respiration convient aux espèces de haute mer.

 

 

Pour ces requins, le seul moyen qu'ils ont pour que l'eau traverse leurs branchies est de nager en permanence.

Si le requin s'arrête de nager, c'est l'asphyxie. C'est pourquoi lorsqu'un requin est pris dans un filet, il meurt asphyxié.

 

 

_ La respiration par la spirale ________________________________________________________________________________________________
 

 

Cette respiration optionnelle convient à peu d'espèces.

 

 

il s'agit d'utiliser le spiracle qui est un trou situé derrière les yeux. Cet évent est assimilable à une soupape actionnée par un muscle involontaire.

Tous les requins ont aussi un spiracle mais, chez la plupart d'entre eux, ce n'est qu'une option qui permet d'avoir plus d'air près du cerveau.