À ce jour, vous êtes  755 750 internautes à avoir visité ce site et 6.300 MILLIONS de requins ont été tués, soit 1 requin toutes les 3 secondes ...

Informations

>> Classification > Informations

 



La classe des chondrichtyens ou poissons cartilagineux regroupe des poissons assez différents morphologiquement les uns des autres, comme les raies et requins, très variés en taille comme le sagre elfe qui mesure 17 centimètres (adulte) et le requin-baleine qui lui atteint 18 mètres de long.
Ces poissons possèdent un squelette cartilagineux et une peau recouverte d'écailles placoïdes (en forme de dents). Leur cartilage confère aux chondrichtyens un squelette léger. Il leur faut des nageoires caudales de taille irrégulière pour pouvoir décoller du sol.

 

 

La sous-classe des Élasmobranches regroupe les requins et raies. Ils possèdent 4 à 7 paires de branchies. Ils ont des écailles placoïdes (en forme de dents). Ils sont gonochoriques (reproduction sexuée via mâle et femelle) , et procèdent à un accouplement et à une fécondation interne.

 

La sous-classe des Holocéphales forme une sous-classe de poissons cartilagineux vivant dans les abysses. Le représentant le plus connu en est la chimère commune. Les holocéphales sont des animaux plutôt benthiques et vivent dans les océans tempérés. La plupart des espèces sont éteintes.

 

Le super-ordre des Galéomorphes (Galeomorphii) forme un groupe de requins comprenant quatre ordres de requins modernes, qui ont une nageoire anale et sont plus ou moins pélagiques.

Le super-ordre des Squalimorphes (Squalimorphii) forme un groupe de requins comprenant quatre ordres de requins dits primitifs.

 

 

 

 

 

Dans un premier temps, les requins ont été classés sur base de leurs différences morphologiques.

La première distinction s'est faite sur la présence ou non d'une nageoire anale. Ensuite, ce sont la quantité de fentes branchiales qui ont été déterminantes.

La présence d'une épine sur la nageoire dorsale a également été retenue. Enfin sont venues s'ajouter la forme de la gueule et la présence ou non d'une membrane nictitante servant à protéger l'oeil du requin.